Tripous de l'Aveyron © E. Gentils / The Food Eye

5 recettes de l’Aveyron à cuisiner en automne

Une véritable invitation à la gourmandise à partager avec les siens

Les couleurs chatoyantes de l’automne en Aveyron nous invitent, chaque année, à faire des balades en famille ou entre amis, à la recherche de châtaignes et champignons qui feront le bonheur de nos assiettes. C’est le moment idéal pour préparer de bons petits plats mijotés sur le feu.

Voici nos suggestions de 5 recettes de spécialités de l’Aveyron idéales à cuisiner en automne.

1. L’Estofinado

Ce plat est une spécialité du bassin de Decazeville, de Villefranche-de-Rouergue, de la vallée du Lot, du Dourdou et de la région de Capdenac. Il se compose de poisson, le stockfish, de pommes de terre, d’huile de noix, d’oeufs et de persil. Son origine remonte au Moyen-âge. Les gabarriers qui remontaient le Lot depuis Bordeaux, avaient dans leurs cales le fameux “Stockfish”, cabillaud séché pêché dans les eaux norvégiennes et chargé à Bordeaux, en ce temps-là, port de négoce. Sur leur route, ils accostaient fréquemment près de Decazeville. C ’est ainsi que le plat devint la spécialité des mineurs du coin.

Recette de l’Estofinado >

Estofinado © E. Gentils - The Food Eye

2. La Truffade

S’il existe bien un plat du département qui sait réchauffer les coeurs et les esprits, c’est la Truffade. On l’appelle aussi “Rétortillat” sur le plateau de l’Aubrac. Tout comme l ’Aligot, elle se prépare avec une belle tome fraîche de Laguiole et des pommes de terre rissolées. Certains y ajoutent quelques petits plus : quelques lardons ou un oignon mais les puristes vous diront qu’il n’en est rien. Dans tous les cas et toutes les versions, c’est un vrai délice pour les grands et les petits, à consommer sans modération !

Recette de la Truffade >

Truffade de l'Aveyron © E. Gentils - Tourisme Aveyron

3. Les Tripous

Voilà bien une spécialité Aveyronnaise qui ne connaisse pas vraiment de saison. Car oui, les Tripous sont ici dégustés tout au long de l’année, midi, soir et même le matin très tôt lors de nos fêtes de village ! Ce plat à base de panse de veau farcie de fraises de veau, d’aromates et de jambon, était à l’origine servi aux agriculteurs avant la messe. Nés dans le Rouergue et le Ségala, il existe plusieurs versions et appellations selon les régions : à Millau, on les appelle “Trenels” et “Petites” sur l ’Aubrac, faits avec des abats d’agneau. Mais on les déguste toujours bien mijotés avec quelques légumes et des pommes de terre vapeur.

Recette des tripous >

Tripous de l'Aveyron © E. Gentils -The Food Eye

4. Lou Bajanac

Comme l’automne en Aveyron est signe de nombreuses balades dans les bois à la recherche de champignons et surtout de châtaignes (il faut l’avouer un peu plus faciles à trouver que ces fameux cèpes…), rien de tel, que de rentrer avec son butin, de faire griller quelques châtaignes pour le goûter et de préparer le reste en bonne soupe. Lou Bajanac ou Bajanat est une soupe facile à réaliser et qui réchauffe agréablement lors des premiers frimas.

Recette du Lou Bajanac >

Lou Bajanac, soupe de châtaignes de l'Aveyron

5. Les Rissoles aux Pruneaux

Ces petits chaussons de pâte brisée garnis de crème de pruneaux sauront ravir les appétits des petits comme des grands. Originaires du Ségala, et particulièrement de Rieupeyroux, on s’en régale toute l’année et partout dans le département. L’histoire dit que lors de la “Foire à la Rissole”, en chaque lundi gras, bon nombre d’âmes soeurs s’y rencontraient pour ne plus se quitter. Une gourmandise donc à partager !

Pour un véritable moment de partage et de transmission culinaire, réalisez ces rissoles avec vos petits chefs en herbe. Ils devront être quelque peu patients avant de les déguster tièdes pour un goûter gourmand et généreux en famille.

Recette des rissoles aux pruneaux >

Rissoles aux pruneaux © E. Gentils -The Food Eye

Ceci ne sont que quelques suggestions de recettes de l’Aveyron à cuisiner en automne. Dites-nous quelles sont vos spécialités à préparer en automne !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 réponses

  1. Les tripoux de chez Savy à Naucelles nous n’en avons jamais trouvé de meilleurs
    ( et je n’ai pas d’action chez eux )