La recette traditionnelle : les farçous

Ah les farçous ! Une vraie tradition en Aveyron. On les trouve même sur les marchés, prêt à être dégustés. Oui, oui, vous savez cette odeur alléchante que l’on sent lorsqu’on fait son marché : c’est celle des farçous ! Dur d’y résister…

 

Bien sûr, on peut aussi les faire à la maison. Mais comment les fait-on ? C’est une vraie source de conflits : « moi j’y mets du pain » « ah moi, non ! » « moi je les fais avec de la chair à saucisse » « mais non ! pas de viande ! » etc, etc. Voilà ce qu’on peut entendre quand le sujet des farçous est lancé… Une chose est sûre, il faut des verts de blette.

 

Alors moi, je vous propose MA recette :

Ingrédients 

– le vert de 4 ou 5 belles blettes

– une bonne poignée de persil

– un oignon

– une gousse d’ail ( selon les goûts )

– 100 g de chair à saucisse (plus un petit bout de merguez de l’Aveyron si j’en ai dans le frigo – ça donne un petit goût indiscernable qui change tout)

– 4 oeufs

– 2 cuil. à soupe de farine

– 10 cl de lait ( + ou – en fonction de la consistance de la pâte )

 

Préparation

 

Hacher les blettes, le persil, l’oignon, l’ail et la chair à saucisse puis mélanger le tout. Réserver.

Dans une terrine, mélanger la farine et les œufs puis ajouter le lait. La pâte doit être un peu plus épaisse qu’une pâte à crêpes.

Incorporer le hachis et assaisonner.

 

Dans une grande poêle, bien faire chauffer de l’huile. Faire cuire la préparation en petits tas en essayant de former de petites galettes. Les retourner dès qu’elles sont dorées et servir aussitôt accompagnées d’une salade.

 

Et vous comment les faites-vous ?

 

Retrouvez d’autres recettes traditionnelles sur le site du Tourisme en Aveyron

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 réponses

  1. des farçous aveyronais… avec de la merguez… ayant pour titre recette traditionnelle…

    j’avoue que j’en reste… sans voix

  2. Ma grand-mère utilisait les restes de viande des derniers jours et mixait du pain rassis qui remplaçait la farine
    Du vert de blettes, du persil, des œufs, du lait, du sel selon que la viande salait ou pas la préparation, du poivre
    Le tout bien mélangé reposait une 1/2 heure au frais puis, chaque cuillerée à soupe prélevée cuisait dans de l’huile chaude sous la forme d’une galette
    Un régal!

    1. Ce n’est qu’une recette parmis d’autre, je ne pense pas que vous ayez besoin d’y mettre des merguez. Cependant, cela pourrait venir d’un des excellents bouchers aveyronnais qui font de très bonnes merguez avec de l’agneau aveyronnais. 🙂

  3. De la MERGUEZ !??!!
    Vous la situez où l’Aveyron sur la carte du monde ?
    La seule « viande » dans un farçou c’est du lard de porc ! Ni boeuf, ni mouton !!

    1. Oui, cela m’arrive d’en mettre un tout petit bout pour varier et avoir un petit goût oriental. Notre producteur local de viande d’agneau en fait de très bonnes.
      Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’en mettre et vous pouvez enlever la viande des ingrédients, vous aurez un résultats tout aussi bon 🙂

  4. Je pense que l’auteur de la recette, qui précise « MA recette », a voulu montrer quelque chose de surprenant pour le goût, puisqu’il existe des tas de recettes de farçous; c’est une originalité. Et je vois qu’il y a, en matière de cuisine, une intolérance et une xénophobie remarquable, comme en religion. Bravo messieurs dames les critiques. Merci pour la recette, Muriel.

    1. Bonjour Nicole,
      Si vous parlez des côtes, je les fais cuire à la vapeur et soit je les met dans une omelette ou un flan.
      J’aimer bien aussi les servir en accompagnement d’un rôti de poulet. Une fois cuite à la vapeur, je les fais revenir à la poêle avec un peut de jus de cuisson du poulet (en fait, c’est comme ça que je préfère les côtes de blettes :))

  5. Pour ce qui est des feuilles de blettes, faut-il les faire rissoler avant de les hacher et les mélanger aux reste de la farce

    1. Bonjour !
      Pas besoin de les faire rissoler. Comme elles sont coupées finement ou même hachées, elles cuisent pendant la cuissons des farçous.
      Vous pourriez éventuellement les faire blanchir mais ce n’est vraiment pas la peine.
      Bonne dégustation !

  6. Mon grand-père natif de l’Aveyron, faisait les farçous sans viande. Les cotes de blettes étaient ensuite coupées en petits tronçons, cuites à la cocotte minute et enfin en gratin avec béchamel et fromage. Avec lui pas de perte.

  7. S’il y a un truc qui me manque de l’Aveyron et que j’ai du mal à trouver dans l’hérault et quand c’est le cas c’est cher ce sont les farçous. vous m’avez donner envie d’en faire.