La recette traditionnelle : la Fouace de Mimi

Les chaumières se réchauffent ça tombe bien, il faut une douce chaleur pour réussir la fouace de Mimi !

 

A chacun son savoir-faire et à chaque fouace sa consistance : briochée, aérée, compacte, mais toujours parfumée à la fleur d’oranger. Celle que nous présente Mimi ressemble à la fouace que l’on trouve du côté de Campagnac.

 

Un vrai régal le matin au petit-déjeuner !

 

 

Ingrédients

 

– 42 gr de levure de boulanger (petit carré au rayon frais)

– 1 kg de farine (sans levure ajoutée)

– 300 gr de sucre

– 5 œufs

– 250 gr de beurre fondu

– 1 cuil. à café de sel

– ½ verre d’eau de fleur d’oranger

 

– Diluer la levure dans ½ verre de lait tiède

– Mélanger : farine, œufs, sucre, sel, beurre, d’eau de fleur d’oranger

– Ajouter la levure et le lait et pétrir à la main 10 mn

– Faire une boule. La couvrir d’un linge et la laisser lever à chaleur ambiante (surtout aucun courant d’air) toute la nuit.

 

Le lendemain

 

– Beurrer la plaque du four, disposer la boule, faire un trou et laisser encore reposer 2 heures (à chaleur ambiance et sans courant d’air, très important).

– Avant la cuisson, dorer à l’œuf.

– Cuire à four chaud ou froid (sans importance) à 180°C pendant 30 à 45 mn, il faut que la fouace soit bien dorée et suffisamment cuite dessous.

– A la sortie du four, badigeonner la fouace d’eau sucrée et saupoudrer de sucre.

 

Régalez-vous bien !

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 réponses

  1. Merci Marion ! J’adore ce blog, je pense que je vais y puiser pas mal d’inspiration pour mes recettes… La prochaine fois, je tente celle des échaudés ! 🙂